Le bonheur ? Si je veux !

Le bonheur ? Si je veux !

Le bonheur ? Si je veux !

 

 

« Vivre est un art ». Le papier kraft légèrement déchiré laisse entrevoir ces quelques mots. Pas tout à fait rassuré, je poursuis. Le titre du bouquin m’apparaît « Petit traité de vie intérieure ». Frédéric Lenoir, philosophe et écrivain, en est l’auteur(*). Je parcours le 4ème quart de couverture par M. Lenoir lui-même. C’est prometteur. J’ouvre donc et entame la découverte de ce petit pavé (dans la Mare ?) de 200 pages.

 

« Exister est un fait, vivre est un art ». Dès les premiers mots, je dois le reconnaître, j’accroche. Les mots sont simples, les éclairages nombreux (de Montaigne à Spinoza en passant par Epicure, Jésus et Bouddha…), la technique est bonne, bref, cela « ratisse » large. Mais ne vous y trompez pas, mon propos peut paraître péjoratif, mais il n’en est rien. J’ai trouvé courageux (audacieux ?) de tenter ce petit traité au travers certes de généralisations et de simplifications. L’ensemble tient à la route si tant est que je puisse avoir un avis fiable 😉 Divertissant et instructif pour le néophyte (que je suis presque encore), Frédéric Lenoir a une écriture que je qualifierai également de « saine ». Pas de propos déviant, on ne ressent pas ou peu, selon les sensibilités, d’antagonisme. Au final, je me suis plu dans ce livre, pour une fois à l’aise dans un discours philosophique intéressant à la dimension spirituelle totalement assumée. On est vraiment loin de la moindre propagande religieuse et franchement, c’est tant mieux, cela contribue grandement à la limpidité de l’ensemble.

 

« Dire oui à la vie ». Cette balade dans la quête permanente de sens (de la vie) se fait en 6 points (en tentant quelques recoupements au travers des 20 chapitres) :

1 : S’aimer, accepter ce qui est inéluctable, n’agir que sur ce qui est transformable.

2 : Avoir foi en la vie, et donc pouvoir aussi lâcher-prise.

3 : Être responsable de sa vie.

4 : Avoir du temps libre, ne pas tout le temps s’occuper, être léger, futile parfois.

5 : Être parfois dans le silence, la méditation.

6 : Faire confiance à son intuition, à sa connaissance et à son discernement…

 

« Le partage et l’attachement »Plus qu’un mode d’emploi, ce livre est une véritable déclaration d’amour à la vie sans niaiserie et raccourcis (trop) faciles. J’ai beaucoup apprécié ce cadeau, de par la personne qui me l’a offert et de par bien sûr son contenu. Loin de la bêtise et de la sophistication de certains de nos contemporains, c’est un vrai encouragement à ouvrir les yeux et à savoir valoriser notre propre être et nos proches (savoir-être en opposition au savoir-faire). C’est une invitation à se responsabiliser en tant qu’être humain et parent mais aussi et surtout en tant qu’être vivant. « Toute action en faveur de la vie, aussi minime soit-elle, est une manière de nous relier au monde et de signifier notre refus de la violence et de la destruction. Plus nous serons nombreux à agir ainsi, plus le monde aura des chances de changer ». Enfin, dernier clin d’oeil de l’auteur et non des moindres, l’addendum a lui tout seul mériterait un article, « Qu’est-ce qu’une vie réussie ? » rassemble dans un dialogue inédit Socrate et M. Jacques Rolex Séguéla (**).. Un petit régal…

En bref, j’ai aimé et je voulais partager. A vous de lire :-)

 

Coincoins vivants et réussis (j’espère ;-))

 

(*) Je connaissais déjà quelques uns de ses écrits…pas vraiment fan car à mon goût, c’est trop élaboré, peu concis, pas accessible, trop spirituel (toutefois je recommande « Socrate, Jésus, Bouddha – Trois maîtres de vie »).

(**) Jacques Séguéla, invité sur le plateau de Télématin, le 13 février 2009 tenait ces propos : « Comment peut-on reprocher à un président de la République d’avoir une Rolex ? Tout le monde a une Rolex. Si à cinquante ans on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie ! ».. Ne doutons pas que Rolex est améliorée ses ventes aidant par la même ses « bons » clients à réussir leur vie (!!??)

 

 

24 thoughts on “Le bonheur ? Si je veux !

    1. Tu es la bienvenue 😉 Sans prétention aucune, je souhaite juste partager cette lecture qui m’a mené sur des chemins inattendus sans jamais me perdre.

      Coincoins guidés

    1. J’ai fait comme toi une fois que j’avais rassemblé les thèmes abordés. Le point 2 m’est apparu particulièrement intéressant me concernant. Puis au fil de ma relecture…je me suis attaché aux 5 autres..

      Coincoins sages

  1. Les choses simples sont les plus compliquées à réussir … Un petit rappel de certains « principes » qui tombent à pic 😉

    Merci pour ce partage.
    Et meilleurs voeux pour cette année 2012 que j’espère sereine et lumineuse ( même sans rolex )! :-)

  2. Hello , voila des paroles bienvenues et positives dans cette vie assez rude.
    Comme les jours passent vite, voila déjà la caravane des rois mages.
    Belle journée, ici encore un peu sous le vent…

    1. C’est vrai. Le propos se veut optimiste… mais surtout volontariste et pas fataliste… Que de « iste » dis donc 😉 Je te souhaite une bonne fin de vent !

      Coincoins soufflants

  3. J’apprécie aussi ce genre d’ouvrage et ai lu les philosophes grecs dont Sénèque qui nous enseigne que pour être heureux il faut renoncer à vouloir changer ce qui est hors de notre pouvoir .

    1. Je suis content que tu sois parvenu à trouver le chemin des commentaires de cet article 😉 Je te souhaite que tes lectures te guident sur ton chemin de vie

      Coincoins guidés

    1. Comme dit plus haut, j’ai essayé plusieurs fois. Et cela ne m’a pas été aisé. Cet opus m’a réconcilié et m’encourage à retourner vers ses écrits.

      Coincoins heureux

  4. J’aimerai bien lire « Le partage et l’attachement ». Tu m’en donnes les « coordonnées » ?
    Pour moi, le point 4 : Avoir du temps libre, ne pas tout le temps s’occuper, être léger, futile parfois est éloquent !
    « Exister est un fait, vivre est un art » me rappelle la pyramide de ton billet dernier !
    Coincoins de bon week end !

    1. Oups… mes alinéas titrés (en jaune dans le texte) ne sont pas des livres en tant que tel. ce sont plutôt des thèmes que l’on retrouve dans le livre en question. Le partage et l’attachement font l’objet de plusieurs chapitres que tu peux bien entendu lire dans l’ordre que tu souhaites. Désolé pour le malentendu.

      Coincoins confus

    1. Exactement « déculpabilisante ». On prend conscience que notre individualité, notre spécificité est soumise à bien des influences. Cela permet de prendre de la hauteur et de mieux cerner nos réelles responsabilités.

      Coincoins sous influence

    1. J’adore ! Quel esprit espiègle et rafraichissant que celui de maître Prévert. En fouinant dans ses plus célèbres citations, j’ai trouvé aussi celle-ci : « Aujourd’hui le seul scandale c’est le bonheur. – Mais, silencieusement et sûrement, l’indifférence heureuse répond au mépris facile et grimaçant. » .. Merci pour ton partage !

      Coincoins en exemple !

  5. Je viens de lire ton billet…encore une fois il me laisse sans trop de mots à déposer là…
    Mais un sourire est accroché au coin de mes lèvres…parce que tout cela est tellement vrai…
    Sortons de nos vies « pleines » de pas grand chose…et découvrons la simplicité de la vie…
    Ainsi j’ai découvert le « silence »…et mon dieu comme il est bavard comme moi !
    Bonne journée à toi et aux autres aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge