Tag Archives: couleur

Zut ! Le soleil a tâché le ciel !

 

Le soleil a tâché le ciel

Le soleil a tâché le ciel

S’efforçant d’écarter encore quelques nuages récalcitrants, pressé par la fin de journée proche, avec ses tentacules rayonnants, Mr Sun, de son jaune ahurissant, a tâché mon ciel de fin de journée. Le taciturne début de soirée a bien râlé, il lui a fallu frotter pour ennuager à nouveau sa moche traine qu’il avait décidé de revêtir…

Le soleil lui a rangé ses crayons de couleur, il s’est lavé le bout des rayons et s’est enfoui sous sa couverture de nuages après une drôle de journée passée à trouer ces mêmes stratocumulus et autres cumulus…

Ce matin, c’est le tube de bleu qui a fui et s’est dilué dans la brume lasse de ce début de journée. À peine rosies par l’effort, les joues de l’astre d’or resplendissent, se reflètent sur toutes les surfaces vitrées et les yeux des gens un peu plus réveillés.

Quel beau début de journée !

10avr/12

Promenons nous dans les bois

À gauche ou à droite :-)

À gauche ou à droite :-)

 

Profitant d’un dimanche de Pâques légèrement ensoleillé, je suis allé faire une petite randonnée d’une douzaine de kilomètres dans le nord-est du joli pays vert qu’est le Luxembourg. Je voulais voir de mes propres yeux et fouler de mes propres pattes l’arrivée du printemps. Ces derniers temps, les températures semblent freiner ce retour et, force est de constater que la nature a encore les touffes toutes ebouriffées d’un long sommeil hivernal qui finalement se prolonge encore un peu plus.

 

Quand arbres et rochers jouent à cache-cache

Quand arbres et rochers jouent à cache-cache

Lumières boisées

Lumières boisées

Accompagnés de deux amis « marcheurs », la balade fut de toute beauté. Au fil de nos pas et surtout du relief varié rencontré, nous nous sommes laissés aller à un rythme soutenu tout en nous autorisant des haltes de contemplation ou de petits détours « malins » afin de laisser la belle forêt nous dévoiler ses charmants attraits.

Escaliers enchevêtrés

Escaliers enchevêtrés

Tout terrain, tout chemin

Tout terrain, tout chemin

Rapidement, le chemin auto-pédestre très bien balisé nous a fait aller à l’essentiel. Grimpant rapidement, se faufilant entre les roches, sautant au-dessus de quelques cours d’eau, c’est émerveillé que nous avons poursuivi dans ce décor champêtre aux teintes préservées de l’automne.

Suivez-le

Suivez-le

Reflets d'une autre saison

Reflets d'une autre saison

Baissez la tête

Baissez la tête

Oh oh ! Le chemin continue !

Oh oh ! Le chemin continue !

Difficile de se plaindre de la qualité des décors, la « petite Suisse » comme se plaisent à l’appeler les autochtones ne fait pas mentir ses plus grands fans. Même la roche se veut différente, elle se pare de vert, de bleu, de gris. Elle se troue, s’espace, se fend, s’efface, s’impose selon le relief. Elle sourie même ! On surprend même de curieux « mariages » entre la végétation et la pierre, se demandant comment tel assemblage est possible. Qui (sou)tient qui ?

Mâchoire de pierre

Mâchoire de pierre

Arbre au bord du gouffre

Arbre au bord du gouffre

Pont discret

Pont discret

Entrée couverte

Entrée couverte

Tel un impossible film, les acteurs improbables déploient leurs talents et s’associent même à leurs ombres afin de jouer encore plus en profondeur sur un devant de scène qui s’élargit à l’infini. On s’attend à un « Coupez ! Parfait, celle-là on la garde ! ». Oh oui, on les garde toutes ces scènes… sans hésitation ! Laissons défiler les stars !

Arbres et ombres en cinémascope

Arbres et ombres en cinémascope

Cigare de mousse

Cigare de mousse

Tapis rouge

Tapis rouge

À cette époque, les plus petits détails ont leur importance. Petits tapis de fleurs blanches, quelques pissenlits, quelques abeillés toutes fripées d’avoir trop hibernées, le « vert » reprend ses droits et laisse les couleurs l’habiller !

Chute de vert

Chute de vert

Vert en couleurs

Vert en couleurs

 

Tchi-tcha !

Tchi-tcha !

Enfin, comme la confirmation  à cette magnifique balade à la teinte parfois irréelle et onirique, une apparition… Au détour d’un petit crochet, apparaissant entre les arbres, au loin, illuminé par et dans son carré de verdure, un cheval…blanc tout simplement ! Vous remarquerez ce « halo » autour de sa robe d’une blancheur presqu’aveuglante… Il ne lui manquait plus qu’une corne pour achever ce petit voyage « illuminé » :-)

À une corne près du rêve ;-)

À une corne près du rêve ;-)

 

 

La douceur en couleurs

Couleurs en douceur
« Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière.  »
Bouddha

L’herbe a blanchi cette nuit. Cette prise d’âge anticipée ne saurait durer trop longtemps, le ciel se teint déjà de bleu. Les nuages lointains s’aplatissent comme pour laisser la douce luminosité d’un dimanche en hiver. Le thermomètre restera peut-être bleu de froid tout le reste de la journée mais qu’importe, aujourd’hui, l’horloge de la Mare est sur « off ».

Gros câlins fous rires plaquages rugby dans l’antre colorée du Canardito, la découverte-lecture d’un mail tout doux, lu-dévoré-, les notes d’un « tango revanchard » finalement pas si dent dure que cela 😉 … Et si le temps s’était vraiment arrêté, suspendu dans la fontaine de couleurs qui arrose la Mare ce matin ? Vas-y Antonio…suspend-nous !

 

 

La malice de la Vie nous fait passer d’une teinte à l’autre, au hasard de son nuancier. De but en blanc, avoir une colère noire, sortir enfin du rouge, ne plus être chocolat, être fleur bleue pour voir enfin un peu la vie en rose, pour finir par se mettre au vert… Quel peintre, aussi talentueux soit-il, pourrait suivre ce rythme effréné ?

 

Dimanche sourires tout doux à toutes et à tous

Coincoins arc en ciel…

 

ps : envie d’un « petit » conte pimenté à la teinte noire maléfique ? Nagez jusque « MALDITA » (catégorie « plume du Canard ») et découvrez l’histoire « à la queue pointue » de l’ambitieuse MATILDA

 

 

 

 

Ce texte n’est pas libre de droits. La photo non plus